Les CYNIQUES pour la première fois en CD! vol. 3, 4 et 5

Ils ont révolutionné l’humour québécois et pavé la voie à une nouvelle génération d’humoristes, dont Paul et Paul, Rock et Belles Oreilles et plus tard, les Zapartistes

Montréal, novembre 2010 – Durant la période de 1966 à 1970, les Cyniques, ce jeune quatuor humoristique, enregistre cinq albums sous contrat avec la maison de disque APEX. Ces enregistrements qui ont connu un grand succès sous la forme de 33 tours n’avaient jamais été commercialisés sous format disque compact jusqu’à maintenant. En juillet dernier, sous licence d’Universal Music/ Les Disque Apex, DEP Distribution présentait en édition cartonnée et en réplique exacte des disques vinyles originaux, les deux premiers volumes des Cyniques. L’emballage respecte en effet les originaux jusque dans les moindres détails, incluant les numéros de références de l’époque et les pochettes originales.

Voici maintenant les volumes 3, 4 et 5 des Cyniques. Place aux Batman, la Soirée du hockey, la visite à l’Oratoire, le Petit chaperon rouge, Tante Lucille, Hitler, Les noces de Figaro, L’homme grenouille, Le dés-honorable Trudeau et autres sketches qui auront marqué à coup sûr, avec humour, dérision et, avouons-le, une certaine désinvolture à être politiquement incorrect (un terme qui n’existait pas encore à l’époque), l’imaginaire de tous ceux qui avaient atteint l’âge de raison à la fin des années 60. Mentionnons aussi que la direction d’orchestre et les arrangements furent confiés à un jeune musicien prometteur du nom de François Cousineau.

Les Cyniques ont donc infligé des crampes abdominales à toute la génération des baby-boomers, et plusieurs moments de réflexion aussi. Il ne fait aucun doute que ce bloc démographique incontournable et typique du Québec moderne sera heureux de retrouver ces comparses des soirées délirantes d’une certaine jeunesse dont la disparition du vinyle les privait depuis maintenant plusieurs décennies. Il faut cependant souligner la pertinence de rendre enfin disponible au profit des générations suivantes ce contenu patrimonial à sa façon, cette lecture unique de l’histoire récente du Québec, cette expédition au coeur des racines de ce que nous sommes devenus.

Le temps n’a pas émoussé la pertinence de l’humour et de la critique des Cyniques. Plusieurs des numéros conservent aujourd’hui toute leur acuité et si on prend la peine de remplacer le nom de certains personnages de l’époque, on pourra mesurer à quel point notre révolution aura en effet été ou non si tranquille et si révolutionnaire…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s